MUSETTE

MUSETTE

 

Nom de Baptême : FUBBS II

Architecte : Linton Hope

Année de construction : 1909

Chantier et lieu de construction : Hart Harden en Grande Bretagne

Numéro de voile : L 14

Port d’attache : Ile aux Moines

Musette gagna deux fois la Houghton Cup  (plus vieille régate offshore Anglaise, 1911 je crois ) en 1931 et 1932.
Musette à du appartenir à Joan de Kat dans les années 60-70 puis a été acquise par son propriétaire actuel en 1998. Il souhaitait effectivement une unité dessinée par Linton Hope mais également un bateau ayant une cabine.
A l’époque, en 1909, les régates de 6 metre avaient lieu dans le Solent, à Burnham, en France et en Belgique. Le transport des bateaux était coûteux et Linton Hope dessina donc Musette avec l’idée de passer d’un plan d’eau à l’autre à la voile. En quelque sorte un essai d’adaptation du programme des 8 mètres aux six mètres.
Le bateau avait deux grand voiles, une houari pour la course et une aurique avec un grand flêche pour les convoyages. De même le triangle avant était en sloop pour la course et en côtre pour les convoyages.
Les résultats en course furent mitigés, le bateau était bon par tout petit temps et dans la brise, mais moyen dans le médium. Par contre le programme de navigation fut parfaitement réalisé.
Donc un grand architecte, un très bon chantier de petits bateaux (Hart-Harden) et une conception originale font que le projet était intéressant, avec en bonus une magnifique tonture. De plus la taille (8m90),le poids (2 500 kg) et le mat aurique rendent le bateau facilement transportable.
Comme il devient difficile de trouver des régates de 6m première jauge, cela ouvre la possibilité de participer aux régates de Méditerranée facilement.
Sa quille longue rend l’échouage possible avec une paire de béquille et permet ainsi d’aller se balader dans les fonds de Rias en Bretagne, d’autant plus que le bateau est marin.
En bref c’est un bateau polyvalent qui ouvre de nombreuses possibilité de navigations.
Un gros travail de recherches au Royaume-Uni a été entrepris pour retrouver les plans d’origine ainsi que du plan de voilure. Ensuite, une vérification des échantillonnages du plan avec les règles du Lloyds de l’époque, tracé grandeur nature de la coque devis de poids de chaque élément de construction et vérification de la jauge de l’époque, chaines etc. (le propriétaire a une formation d’architecte naval).Tout concorde et la restauration peut commencer en 2000 au chantier du Guip de l’Ile aux Moines ou 3 personnes travaillent dessus.
Le propriétaire ayant d’autres projets, Musette est restée là bas bien à l’abri avec l’humidité qui lui convient.
La coque est membrée, barrotée, le rouf est fait mais pas posé, le vieux lest en fonte posé.
Reste des travaux à effectuer :
- le pont à latter à la manière de Linton Hope, très joli et très durable mais prends du temps,
- poser le roof,
- faire le gréement,
- la fabrication et la pose du safran,
- les peintures,
- les aménagements intérieurs (très simples et démontables pour les courses),
- l’accastillage

 

musette 3 musette 2 musette

photos : collection du propriétaire