La flotte

Classiques et Modernes

Cela fait plus de 100 ans qu’on construit des 6mJI.

Depuis le début, les concepteurs de ces voiliers de régate ont toujours su profité des dernières avancées technologiques en ce qui concerne les coques, les voiles et l’accastillage afin d’obtenir une vitesse supérieure.

Le mât en aluminium est introduit à la fin des années 1930. Lors des années 1960, la coque en bois est remplacée par le plastique armé de fibre de verre – et les coques de quelques bateaux récents sont en bois moulé à froid

En introduisant la technologie des ailettes, les australiens ont pu gagner la Coupe d’Amérique en 1987.  Rapidement, les nouveaux 6mJI les ont utilisées aussi.

En restant dynamique vis-à-vis des nouvelles technologies, la classe des 6mJI constate un écart de vitesse assez important entre les anciens bateaux et les plus récents.  On estime qu’un 6mJI moderne profite d’un avantage moyen de 40 secondes par mille par rapport à un bateau rapide des années 1930.

Pour s’adapter à cet écart, on distingue aujourd’hui deux catégories de 6mJI : les classiques et les modernes.  Tous les bateaux construits avant 1966 appartiennent aux Classiques, les plus récents aux Modernes.

Les Classiques et les Modernes régatent ensemble, étant donné que le défi du départ d’une course dépend principalement du barreur plutôt que de la vitesse brute du bateau.  Par contre, l’affichage des résultats des courses respecte les deux catégories, ainsi que la remise des prix.

La Jauge Internationale de 1906 a subi deux modifications, en 1919 et 1935, donnant lieu à trois sous-catégories de Classiques : 1ère, 2ème et 3ème Jauge.  Les bateaux de la 1ère et 2ème Jauge étant relativement rares, les trois sous-catégories courent ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>